Make your own free website on Tripod.com

ÉVIDENCE DE LA CORRUPTION DANS LE SYSTÈM LÉGAL BRITANNIQUE ET DANS LA COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L'HOMME

 

Par Jo Hare, 63 Ralph Jessop Court, Poole, Dorset, BH12 4HE

En 1991, j'ai essayé de monter un procès contre mon avocat car il m'avait conseillé d'acheter un appartement qui n'existait pas. L'evidence était simple: le propriétaire n'avait jamais complété les plans de construction.

J'ai parlé avec plusierurs avocats mais je n'ai pas reussi à obtenir une audience. Personne n'a voulu m'aider à monter un procès contre un avocat. Le tribunal local a refusé mon cas.

Pour dissimuler la negligence de mon avocat, le tribunal a retourné le contrat de location du magasin au proprietaire de l'immeuble, bein conscient que l'appartement qui du dessus du magasin n'existait pas.

Scandalisé par la decision du Tribunal, j'ai commencé a protester sur la High Street de Poole, citant les noms des avocats et juges aussi bien que leurs infractions qu'ils ont commis pour m'empêcher de recevoir une compensation pour mon magasin.

J'ai reçu beaucoup d'evidence que les avocats n'aiment pas que leurs infractions soit exposés a tout le monde; J'ai distribué des feuillets dans les villes où ils travaillent. Ma manifestation les a vraiment renversés et j'ai été accusé et emprisonné pour des infractions que j'ai pas commis.

J'ai été accusée d'envoyer des lettres de menaces aux avocats, juristes et juges ainsi bein que d'incendier leurs bureaux. Le contenu de la lettre qui a été envoyé me rendait coupable d'avait incendié les 2 bureaux.

Du début la Police de Poole, Parquet (CPS), mon avocat, le Tribunal d'instance (Tribunal des Magistrats) de Poole, et la "High Court" Britannique savaient que je n'étais pas coupable car la preuve par indices montrait mon innocence.

J'ai demandé à 8 juristes et avocats me défendre. Du début, ils ont accepté me défendre, mais aprés avoir reçu l'aide juridique ils m'nt refuse.

On peut trouver les suivantes fichiers joint: Les noms et les adresses dse avocats au dessus mentionnés, mon alibi pour incendie, et une partie de la lettre envoyé à a mon MP par John Denham MP (Home Office) qui prouve que j'étais innocente.

 

Judge Hooton (Winchester Crown Court) a résillé deux auditions pour m'obliger me defendre toute seule. Pendant la troisiéme audition il a oblige mon avocat de renoncer. Parce que je n'étais pas présente au premiers deux auditions, il m'a envoyé en prison; il a refuse me mettre en liberté provisoire sous caution.

Aprés quatre années et demi (quinze mois en prison) le Tribunal m'a declare non coupable en relation avec l'incendie.

J'ai envoyé ces documents et autres preuves au Criminal Cases Review Commission et à la cour d'appel. Ils n'y avait pas de circonstances exceptionnelles pour un appel.

J'ai aussi envoyé les mêmes documents à la cour européenne des droits de l'homme de Strasbourg et j'ai reçu un résponse aprés un année. Ils m'ont dit que mon application était inadmissible parce que je ne me suis pas conformé avec les conditions des Articles 34 & 35 et que les evidences que j'ai envoyé ne montrait pas aucune violation de mes droit ou de ma liberté. J' étais en conformité avec les articles 34 & 35.

J'ai envoyé l'evidence concrète qui prouve que Juge Hooton avait conspiré pour m'emprisonné; Il a autorisé Poole Police d'utiliser évidence frauduleuse. J'étais accusé pour une infraction que j'avais alibi, m'a forcé à me défendre tout seule et m'a gardé sur les charges pour quatre années et demie. Le fait que j'ai du me defendre toute seule est violation des de l'homme.

£5000 ont été accordés à un paedophile par votre cour parce qu'il a été gardé sur les charges pour quatre années et un demie; je suis certaine que mes documents sont un preuve d'injustice.

J'écris aussi a Monsieur Aristos Tsiartas, chef de la la cour européenne des droits de l'homme.

Signed